A mesure que les technologies prennent une place de plus en plus centrale dans notre vie quotidienne, un certain nombre de tâches répétitives qui nécessitaient auparavant une intervention humaine sont potentiellement automatisable grâce à la RPA. La mise en place de solution de RPA part du constat selon lequel ces tâches chronophages qui prennent un temps précieux aux employés qui s’en chargent. L’automatisation de ces tâches apparait comme un moyen de réaliser des économies et peut également induire une réorganisation du temps de travail des employés vers des tâches à plus haute valeur ajoutée.

Concrètement, le RPA désigne le couplage entre un robot et un logiciel d’IA qui manipule des données, effectue des calculs, communique avec d’autres systèmes numériques, ou effectue des tâches diverses (traiter des transactions, interroger des bases de données, etc.). Cette technologie sert en particulier dans le domaine de la logistique pour automatiser les traitements et paiements de commandes, la surveillance des niveaux d’inventaires ou le suivi d’expéditions, mais aussi au niveau du service client en automatisant les processus de centres de contact tels que la vérification d’informations. Dans le domaine des services financiers, les RPA peuvent permettre d’automatiser des tâches comme l’ouverture ou la fermeture d’un compte ou la gestion des requêtes d’audits ou des réclamations d’assurance. Dans l’industrie de la santé, les RPA permettent d’automatiser la prise en charge des rapports de patients, des réclamations, ainsi que la facturation, la gestion de compte ou l’analyse de données.

Le marché français de l’édition de logiciel pour l’automatisation de tâches peine à se développer dans le domaine où on ne répertorie que peu d’acteurs français comme Contextor par exemple. La majeure partie des acteurs proviennent du monde anglo-saxon : Automation Anywhere Inc. (USA), Blue Prism (R-U), EdgeVerve (Inde), HelpSystems (US) ; UiPath (US).

robotique